Les frais de port sont offerts à partir de 120,00 € TTC d'achat.

On parle de nos vins

CHATEAU LA GORRE 2014: Extraits de la note de dégustation du sommelier Christophe MENOZZI

Robe :

Magnifique robe grenat sage. Reflets grenat profond. Disque de jus de cerise bigarreau, signe de prime jeunesse. Une matière colorante assez soutenue, brillante, avec une bonne fluidité.

Nez :

Elégant 1er nez de bonne intensité aromatique qui nous flatte d’odeurs telles que les fruits rouges à noyau, fruits noirs à pépins et d’épices. La persistance est bonne et bien développée. L’évolution du bouquet est harmonieuse. On perçoit une bonne maturité de vendange, un élevage soigné où le costume du bois est bien taillé. Avec un peu d’agitation, le 2ème nez est plus ample, plus sincère. Il nous dessine une palette d’odeurs de cassis, de cerise noire, de baies sauvages, d’une bouquet fleuri saupoudré de poivre noir frais qui évolue sur un toasté feutré, une pointe grillée presque graphite. Une finale de nez délicate.

Bouche :

A l’attaque fraîche, un joli tanin aux grains qui roulent sur la langue. Un milieu de bouche régulier. Un bel équilibre se profile entre l’acidité et la matière. L’évolution s’harmonise sur des arômes qui se prolongent sur un côté séduisant de fruits rouges, noirs, enrobés d’épices douces. La finale est bien constituée, nette et sage.

Remarque :

Un très joli Cru Bourgeois qui a de la personnalité mais sans s’imposer. Ce 2014 nous garde en éveil par sa précision car 2014 était un millésime qui n’était pas gagné d’avance. Là, je dis bravo.

CHATEAU HAUT PEYRILLAT 2011 : Extraits de la note de dégustation du sommelier Christophe MENOZZI

Robe :

Belle robe grenat sage. Reflets rubis intense, un disque de jus de fraise avec une nuance ombragée. La matière colorante est moyenne, brillante et d’une bonne viscosité.

Nez :

Agréable 1er nez de bonne intensité aromatique qui nous offre un joli panier d’odeurs de fruits rouges, d’épices douces sur une jolie gourmandise. La persistance est assez ample, l’évolution du bouquet a du charme, aucune trace de boisé (peut-être une petite partie en fût ou une petite partie en grains entiers). Avec un peu d’agitation le 2ème nez est un peu plus ouvert et plus engageant. Les odeurs se dessinent de cerise mûre, d’une touche de cassis sur un traceur de poivre noir, un meli melo de bois de rose et d’épices. Une finale fraîche d’une fringance.

Bouche :

A l’attaque fraîche, facile avec un grain de tanins de baies souples, ce grain tapisse la langue et donne au vin du relief. Un milieu de bouche fondu sur un équilibre où l’acidité rend le vin très digeste. L’évolution de maturité reste sur sa superbe prolongé par des arômes délicats. Une finale toute en délicatesse mais bien bâtie pour ce millésime.

Remarque :

Un joli médoc élégant, prêt à boire. Son côté séduisant de fruits et de maturité plaira à une restauration de terroir, cuisine de bistrot, sympathique et convivialité sont ses arguments.